Ultra High Flamenco : "UHF 2010"

Un CD Bost / Karonte KAR 7815 (2010)

mercredi 3 mars 2010 par Claude Worms

Les formations flamencas purement instrumentales ont déjà une longue tradition : sans remonter aux duos Montoya / Vilchez (saxo) ou Sabicas / El Negro Aquilino (saxo), rappelons le groupe du saxopnoniste Pedro Iturralde, les galaxies à géométrie variable gravitant autour du trio Carles Benavent / Jorge Pardo / Tino di Geraldo, ou encore le grand nombre de combos formés par des pianistes, sur le modèle de Chano Domínguez.

La création du quatuor "Ultra High Flamenco" est liée à la rencontre des musiciens qui le composent, lors d’ un travail commun avec Joaquín Grilo, en 2005. Leur unique enregistrement à ce jour remonte à 2007, et vient d’ être réédité par le label Karonte sous le titre "U H F 2010". L’ originalité du répertoire tient sans doute à la formation musicale des membres du groupe, flamenca pour deux d’ entre eux, et classique pour les deux autres.

Le guitariste José Quevedo "El Bolita" (Jerez, 1974) est un parfait représentant de la jeune génération jérézane, entre innovation et tradition. S’ il s’ est surtout formé à l’ école du baile (Joaquín Grilo, Belén Fernández, Javier Barón, Beatriz Marín, La Tati, Juan Ramírez, Carmen Cortés, Antonio el Pipa, Manuel Soler, Juana Amaya...), il a aussi accompagné des cantaores représentatifs des tendances actuelles de la scène madrilène (El indio Gitano, Ramón el Portugués) et son compatriote Capullo de Jerez. Après ses débuts avec le groupe "Salmarina", le percussionniste Paquito González (Sanlúcar de Barrameda, 1981) a travaillé avec Manolo Sanlúcar, Tino di Geraldo, Carmen Linares et Isidro Muñoz autour du projet de "Locura de brisa y trino". Il a depuis participé à de nombreux enregistrements de guitaristes (Pedro Sierra, Gerardo Nuñez, Juan Carlos romero, Chicuelo, José Antonio Rodríguez, Diego del Morao...) et de cantaores (Arcángel, Marina Heredía, Jose Mercé, Duquende, Miguel Poveda...).

Pablo Martín-Caminero (Vitoria, 1974) a mené ses études de contrebasse aux Conservatoires de Vitoria et de Bilbao, puis à l’ Ecole Musicale Supérieure de Vienne. Membre de la JONDE (Joven Orquesta Nacional de España), il collabore aussi aisément avec des orchestres classiques (Orquesta Ciudad de Granada ou RIAS Jugenorchester de Berlin, entre autres), ou des groupes de jazz - flamenco (tournée "Jazzpaña 2", sextet de Chano Domínguez) qu’ avec des musiciens plus spécifiquement flamencos (voir, notamment, sa remarquable participation au "Ramito de locura" de Carmen Linares, avec le trio de Gerardo Nuñez). Le violoniste Alexis Lefèvre (Paris, 1972) est un musicien itinérant : après ses études aux Conservatoires de Positano et de Naples (dont on connaît la longue tradition de violon virtuose...), il a passé quatre ans en Argentine (où il a travaillé entre autres avec le guitariste Ricardo Salinas), avant de s’ établir à Séville en 2000. Depuis, il est devenu, avec Bernardo Parrilla, Ara Malikian et Olvido Lanza, l’ un des rares violonistes habitués des sessions de studio flamencas (Vicente Amigo, Pedro Sierra, Paco Cepero, El Lebrijano, Marina Heredía, La Tobala, Argentina, José Parra, El Extremeño...)

A la lecture de ces curriculums, on comprendra mieux que les quatre artistes n’ aient eu nul besoin de "collaborations" ou autres "invités exceptionnels" pour combler quelques déficiences d’ inspiration (seul invité : "Cepillo", pour des palmas sur "Carretera del soniquete"). Les idées ne leur manquent pas, et leur entente musicale est parfaite, sans doute pour partie parce qu’ ils ont travaillé au cours de leur carrière avec les mêmes artistes, représentatifs pour beaucoup d’ entre eux de ce qui se fait de plus intéressant dans le flamenco contemporain.

La cohérence du discours musical est aussi assurée par un cadre formel, suffisamment souple pour laisser un large espace à l’ improvisation soliste, mais cependant balisé par quelques solides points d’ ancrage. Beaucoup de pièces reposent sur une sorte de forme A B A variée à la manière du thème et chorus cher au jazz : A - exposé du thème et chorus / B - intermède contrastant avec A, par le tempo, l’ harmonie, la couleur sonore... / A - chorus et reprise du thème.

Mais cette identité de forme n’ empêche nullement une grande variété des contenus, due d’ abord à l’ imagination des musiciens, qui sollicitent toutes les ressources sonores de leur instrument (pour éviter une énumération fastidieuse, nous vous renvoyons à l’ audition de "Carretera del soniquete", seul titre à juste titre co-signé par le groupe, qui s’ avère de ce point de vue plutôt vertigineux - "Galerie sonore"). Dans le même esprit, les énoncés des thèmes modifient systématiquement les alliages de timbre et / ou les techniques instrumentales. Le répertoire est aussi efficacement diversifié par la contribution apportée par la personnalité de chacun des membres d’ U H F : si José Quevedo signe trois titres ("Tevíadeciunacoza" - Tango ; "Taxdirt" - Soleá ; "Sol natural" - Rumba), Alexis Lefèvre est l’ auteur de "Calle Levies 18" (Fandango) et d’ "Alexiada", Pablo Martín-Caminero de "Alter Ego" (Rumba) et "Bulería de los 10 huevos" (les deux en collaboration avec José Quevedo). Paquito González est pour sa part l’ auteur-interprète d’ un fort brillant solo de percussions, "Se masticó la tragedia".

José Quevedo et Alexis Lefèvre s’ adjugent également une plage en solitaire, le premier pour une magnifique Soleá ("Taxdirt"), le second pour une sorte de "toque libre" ("Alexiada") dont la palette sonore sollicite toutes les ressources de l’ archet et du pizzicato, mais aussi les harmoniques, les trilles, le portamento... et des techniques proprement guitaristiques. Pablo Martín-Caminero ne nous gratifie d’ aucune pièce soliste, mais il nous régale pour chacun de ses chorus de miniatures musicales qui sont autant de leçons de concision et de bon goût (notamment sur ses deux compositions et sur "Carretera del soniquete").

Dans votre discothèque, "U H F 2010" donnera parfaitement la réplique au mémorable "Manantial" de José Luis Montón et Ara Malikian.

Claude Worms

Galerie sonore

"Carretera del soniquete" (U H F - José Quevedo)


"Carretera del soniquete"




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 6382726

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics