Pencho Cros

Cantes de las minas

lundi 7 février 2011 par Claude Worms

"La Unión. Cantes de las Minas" - LP Hispavox H 130 346, 1985

Fulgencio Cros Aguirre "Pencho Cros" (7 février 1925, La Unión - 26 octobre 2007, Cartagena) est, avec Antonio Piñana (padre) et Antonio Grau "Rojo Alpargatero hijo", l’ un des principaux transmetteurs du répertoire des Cantes de las Minas en général, et des cantes de Rojo el Alpargatero (padre) en particulier.

Tour à tour apprenti forgeron, mineur, artisan fabriquant d’ espadrilles, et mécanicien sur le port de Cartagena, Pencho Cros ne commença sa carrière de cantaor professionnel, d’ ailleurs épisodique, qu’ en 1965, quand lui fut décernée la "Lámpara Minera" du concours de La Unión. Il sera à nouveau primé en 1972 et 1976, et deviendra ainsi le seul artiste possesseur de trois grands prix de ce concours.

Son style sobre et austère tranche sur celui de la plupart des spécialistes des Cantes de Levante, volontiers enclins à la surenchère ornementale. Ses cantes sont des blocs compacts de "tercios" courts, réduits à leur juste durée pour servir au mieux les textes (la diction du cantaor est toujours très soignée - ce qui est plutôt rare), dans lesquels la ligne mélodique apparaît souvent à nue - les mélismes y étant limités à leur stricte fonction de transitions. Ils gagnent ainsi en énergie et en puissance expressive ce qu’ ils perdent en séduction immédiate.

S’ il est resté fidèle aux modèles traditionnels pour la Taranta et le Taranto (il a moins fréquenté la Cartagenera), Pencho Cros a par contre innové pour d’ autres cantes. Nous lui devons notamment une variante personnelle de la Malagueña de La Peñaranda, et surtout une Minera originale, devenue l’ un des classiques du genre, qui se distingue par un "remate" lié à la période qui le précède, d’ une grande élégance - et d’ une grande difficulté (Encarnación Fernández et le jeune Miguel Poveda en tireront parti à leur tour...).

Contrairement à Antonio Piñana (padre), auquel Hispavox a consacré un LP en 1970 ("El Cante de las Minas" - HH 10 - 371, non réédité), et Polydor deux albums en 1972 (réédités en CD : collection "Grabaciones históricas. Volume 2" - Universal, 1999), Pencho Cros aura peu eu l’ occasion d’ enregistrer, si ce n’ est pour quelques anthologies. Nous n’ avons pour notre part trouvé qu’ une Minera, incluse dans le programme du premier volume des anthologies consacrées par la RTVE au "Festival Nacional del Cante de las Minas" ( RTVE Música 62064, 2000). Les quatre cantes que nous vous proposons n’ en sont que plus précieux. Ils sont tirés d’ un LP Hispavox, qui n’ a pas eu, à notre connaissance, l’ honneur d’ une réédition en CD. Le programme du disque est complété par trois cantes d’ Encarnación Fernández (guitare : Antonio Fernández), et par trois cantes de Manolo Romero (guitare : Antonio Piñana Hijo).

Originaire de Cartagena, Antonio Fernández, qui accompagne ici Pencho Cros, est le père d’ Encarnación, et l’ un des guitariste attitrés du concours de La Unión.

Programme :

Minera / Taranto / Malagueña / Taranta - guitare : Antonio Fernández

Bibliographie :

María Jesús Villar Martínez : "Pencho Cros, el regalo de una voz" - Editorial Azarbe, 2006.

Claude Worms


Minera
Taranto
Malagueña
Taranta




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 5355994

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics