Pedro Soler : Siguiriya

vendredi 21 décembre 2007 par Claude Worms

Extrait du CD "Sombras" : Al Sur ALCD 106 (1992)

Navigation rapide

LA PARTITION

Le "palo"

Voir, dans la même rubrique, notre article : "Vicente Pradal : Siguiriya"

Les falsetas

Peu de commentaires sur ces falsetas, toutes trois issues du fond traditionnel, avec toutefois la touche personnelle inimitable de Pedro Soler.

La première est totalement modale, avec une superposition des accords des deux premiers degrés, Bb et A, pour les deux premiers compases (résultante : A7b9).

Après un premier thème en cinquième position (deux premiers compases, avec un début sur le troisième temps du premier compás), les compases 3 à 5 de la deuxième falseta sont un développement d’ une idée de Perico el del Lunar (arpège de pulgar sur une position de C7/Bb : cinquième compás), sur une cadence IV - II - III - II - I (Dmin - Bb - C7 - Bb - A). Avec des cadences intermédiaires V - I sur les quatrième et deuxième degrés, nous obtenons la séquence : A7 - Dmin - F7 - Bb - C7 - Bb - A. Le "remate" (sixième compás) commence, ce qui est traditionnel, à l’ intérieur du "cierre" du compás précédent (cinquième compás, quatrième temps : accord de A).

La troisième falseta commence elle aussi sur le troisième temps du premier compás. Il s’ agit d’ un ""classique", très fréquent dans le toque des guitaristes traditionnels (Melchor de Marchena, Manuel Morao, Parilla de Jerez...), que l’ on trouve déjà dans les enregistrements de Ramón Montoya et Miguel Borrull. Elle repose sur une cadence IV - I (cadence plagale) sur le troisième degré, très longuement développée (F - C). Son charme repose sur la répétition incantatoire du même thème mélodique sur les deux cordes aiguës, les changements d’ accords étant marqués par les basses. Le dynamisme du phrasé est fondé sur la diversité des divisions du temps (croches, triolets de croches, doubles croches, et sextolets de doubles croches).

NB : Pedro Soler, comme tous les guitaristes traditionnels (cf : les tocaores mentionnés précédemment), utilise un rubato très prononcé dans le "toque por Siguiriya". Il a tendance à penser plus en "espaces courts" et "espaces longs" qu’ en strictes noires et noires pointées. Notre transcription a pour but de rendre claire la structure des falsetas, et édulcore en conséquence leur interprétation. Nous vous conseillons d’ écouter attentivement les enregistrements, pour jouer dans l’ esprit du "palo".

Le CD

On ne présente plus Pedro Soler, père fondateur de la guitare flamenca "française" : son premier enregistrement solo remonte à 1965... Accompagnateur de Pepe el de la Matrona, Juan Varea, Jacinto Almadén, La Joselito..., il est l’ un des derniers témoins d’ un certain âge d’ or du cante, dépositaire d’ une expérience unique et précieuse. Formé par Pepe de Badajoz, il a forgé son style à partir du répertoire de Ramón Montoya pour les "toques libres", et de celui de Perico el del Lunar pour les formes "a compás".

"Sombras" est l’ un des sommets de sa discographie : un enregistrement de stricte guitare solo, dont le programme présente quelques formes rarement interprétées (Serrana, Garrotín, Nana...), associées aux plus habituels Tientos, Soleares, Cantiñas, Siguiriyas... Pedro Soler s’ y libère souvent de ses influences antérieures, en une série de compositions à la fois très personnelles et totalement respectueuses de la tradition.

Peu adepte des démonstrations virtuoses gratuites, le guitariste va toujours à l’ essentiel : quelques notes suffisent à cerner l’ univers sonore et émotionnel propre à chaque forme. Extrayant de son instrument une superbe sonorité, il est surtout un interprète exceptionnel, maître du phrasé, des contrastes dynamiques, et du silence. Chacun de ses enregistrements et de ses concerts ménage ainsi des instants rares de pure émotion : il lui suffit d’ une appogiature, d’ un accent, d’ un point d’ orgue..., pour donner à la falseta traditionnelle la plus éculée une nouvelle jeunesse.

Padro Soler

Claude Worms

Discographie :

Solo :

"Guitarra flamenca" : LP RCA Victor 430 196 (1965)

"Guitarra flamenca" : LP Véga 19 172 (1969)

"La guitare flamenco" : LP Chant du Monde LDX 74489

"Guitarra flamenca" : LP Chant du monde LDX 74840 (1985)

"Sombras" : CD Al Sur ALCD 106 (1992)

"Luna negra" : CD Nord Sud NSCD 1132 (2005)

Accompagnement du cante :

"Riches heures du flamenco" (avec La Joselito, Pepe de la Matrona, et Jacinto Almadén) : LP Chant du Monde LDX S 4262 (1964)

"Cante flamenco" (avec Juan Varea) : CD Al Sur ALCD 165 (1997)


Partitions

JPG - 372.5 ko
Siguiriya / page 1

JPG - 341.1 ko
Siguiriya / page 2

JPG - 383.2 ko
Siguiriya / page 3

JPG - 266.3 ko
Siguiriya / page 4

Galerie sonore

 :

Siguiriya de Pedro Soler : falseta n° 1

Siguiriya de Pedro Soler : falseta n° 2

Siguiriya de Pedro Soler : falseta n° 3

NB : Extraits de moins d’ une minute. Nous prions les artistes ou les labels qui ne souhaiteraient pas que les fichiers Mp3 soient inclus dans cet article, de nous contacter le plus rapidement possible. Nous les retirerons immédiatement.


Siguiriya / Falseta 1
Siguiriya / Falseta 2
Siguiriya / Falseta 3




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 6716224

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics