Niño Josele : "Paz"

samedi 29 septembre 2007 par Claude Worms

Sony / BMG 828 768 65142

Sous-titré "Niño Josele and the music of Bill Evans", le programme de cet enregistrement est en effet entièrement composé de thèmes, judicieusement choisis, appartenant au répertoire de l’un des plus grands pianistes de l’histoire du jazz, compositions personnelles ou standards qu’il a marqués de son empreinte ("The Peacocks", de Jimmy Rowles ; "My foolish heart", de Victor Young et Ned Washington…).

Contrairement aux assertions promotionnelles, et à certaines critiques de la presse espagnole, je ne pensoe pas que Niño Josele ait réalisé un disque de "fusion" entre jazz et flamenco, et moins encore qu’il "réinvente la guitare flamenca". Et c’est d’autant mieux : "Paz" est un excellent enregistrement de jazz, interprété par un guitariste de flamenco, ce que confirme d’ailleurs l’artiste dans une interview que nous publierons prochainement. L’extrême subtilité harmonique du langage tonal de Bill Evans, peu compatible avec la modalité du flamenco, aurait voué à l’échec toute tentative de "fusion", sauf à édulcorer et banaliser les deux idiomes. Plus généralement, la structure thème/chorus improvisés caractéristique du jazz est totalement étrangère au flamenco. C’est donc uniquement par son interprétation que Niño Josele se démarque de la guitare jazz : dynamique plus marquée liée aux techniques de main droite (pouce, picado, quelques arpèges en rafales…), et souplesse du phrasé (ligados de la main gauche). Les quelques références à des palos flamencos, telles que les codas "por Granaína" et "por Rondeña" ("The Dolphin" et "When I fall in love"), ou de fugaces arpèges "por Taranta" ("The Peacocks"), n’ont pas d’autre fonction que celle de citation, une pratique traditionnelle de l’improvisation jazzy, et un clin d’œil au style de Bill Evans, qui "citait" volontiers des mélodies country. Quant à la Bulería "Turn out the stars"… : rappelons que le compás de Bulería implique une alternance, au moins intermittente, 6/8 et 3/4. Réduit à sa seule composante ternaire, ce compás devient en fait le 4/4 ternaire habituel des rythmiques de jazz. C’est bien ce qui avait permis à Jorge Pardo, pour n’en citer qu’un exemple, d’improviser "por Bulería" sur le "Donna Lee" de Charlie Parker ("Cicadas" ; ACT 9209).

Ces quelques remarques ne diminuent en rien le mérite de Niño Josele, bien au contraire. Loin du "coups de marketing" qui reste malheureusement la norme de ce genre d’entreprise, "Paz" a de toute évidence été préparé par un long et rigoureux travail en amont. La production et la direction musicale de Fernando Trueba et Javier limón ne sont sans doute pas étrangères à cette totale réussite. Niño Josele est ainsi, à ma connaissance, l’un des très rares guitaristes de flamenco capable d’improviser réellement sur les harmonies (par "réellement", je veux dire sans utiliser des expédients comme des "picados sportifs", ou des clichés de gammes par tons ou de gammes diminuées, pour masquer des déficiences harmoniques). La guitare dialogue d’égale à égale avec le saxophone de Joe Lovano ("The Peacocks") ou la trompette de Tom Harrell ("My foolish heart"). L’accompagnement de Niño Josele se situe au même niveau de pertinence harmonique et de sensibilité musicale ("I do it for your love", avec le chanteur Freddy Cole). Enfin, le guitariste respecte totalement l’univers impressionniste de Bill Evans, et évite judicieusement les démonstrations de virtuosité tapageuse.

La conception rigoureuse du programme est à la hauteur du contenu musical. Je n’en donnerai qu’un exemple : la symétrie de l’ouverture et de la coda de l’enregistrement, avec deux arrangements en solo empreints de gravité, reposant sur des basses profondes (le balancement Sol /Do, accord des cinquième et sixième cordes pour "Peace place", et l’accord "por Rondeña" pour "When I fall in love"). Les amateurs de flamenco étant naturellement aussi des mélomanes avertis, ils ne manqueront pas d’apprécier ce superbe enregistrement à sa juste valeur.

Claude Worms

Galerie sonore

"Waltz for Debbie" : composition de Bill Evans - arrangement et guitare : Niño Josele


"Waltz for Debbie"




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 4657916

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics