Vicente Pradal : Siguiriya

"Al alma"

mardi 9 octobre 2007 par Claude Worms

Extrait du LP "Ida y vuelta" : Ariane / Scalen Disc ARI 133

Navigation rapide

LA PARTITION

Le "palo"

Pour les explications sur le compás et l’harmonie de base des Siguiriyas, nous renvoyons nos fidèles lecteurs à la rubrique "Initiation" de Louis-Julien Nicolaou (Flamenco Magazine, n° 2). Nous utiliserons cependant un système d’écriture légèrement différent : chaque compás est borné par deux doubles barres de mesure, et divisé en une mesure à 2/4, une mesure à 6/8, et une mesure à 1/4 (croche = croche). Le caractère modal et incantatoire du cante "por Siguiriya" est particulièrement difficile à rendre dans une composition pour guitare solo. C’est sans doute ce qui explique la relative rareté de ce toque dans le répertoire des concertistes. Les premières versions furent enregistrées par Ramón Montoya, entre la fin des années 1920 et 1936, sans innovation marquante. Son jeu s’écarte peu du style de ses prédécesseurs Juan Gandulla "Habichuela" et Miguel Borrúll. On regrettera au passage que son quasi contemporain Javier Molina, dont certaines falsetas sont restées des classiques de l’école de Jerez, n’ait jamais enregistré en solo. Une interprétation singulière de Perico el del Lunar peut cependant nous donner une idée approximative de son style. Les premières grandes compositions sur la Siguiriya sont l’œuvre des grands maîtres de la génération postérieure : Mario Escudero, Manuel Cano, et surtout Sabicas et Niño Ricardo. Suivirent d’excellentes versions de Parrilla de Jerez, Pepe Habichuela, Enrique Melchor, Victor Monge "Serranito", Manolo Sanlúcar, et Paco de Lucía. Il est d’ailleurs significatif que ces trois derniers, dans une discographie solo très abondante, n’aient enregistré qu’une ou deux fois la Siguiriya. La plupart des guitaristes contemporains contournent la difficulté, soit en ignorant purement et simplement ce "palo", soit en l’interprétant sur un tempo très rapide, et avec un phrasé proche de celui des Bulerías. On notera cependant quelques heureuses exceptions : notamment Oscar Herrero, Manolo Franco, Rafael Riqueni, et Gerardo Nuñez (une Siguiriya "por Granaína", la guitare étant accordée avec la sixième corde en Si et la première en Ré#).

Les falsetas

La réussite de Vicente Pradal, dont "Al alma" est à notre avis la meilleure composition du disque "Ida y vuelta", n’en est que plus méritoire. Nous vous en proposons trois falsetas, les deux premières étant enchaînées, à juste titre, compte tenu de leur construction identique. Le compositeur parvient à restituer à la guitare l’ambiance musicale et émotionnelle du cante par quelques procédés qui structurent l’ensemble de la pièce : jeu essentiellement monodique ( "pulgar", "alzapúa", et "picado"), harmonisation minimaliste, courts motifs mélodiques répétitifs transposés sur les accords de la cadence flamenca ou leurs substituts, et "remates" concluant les falsetas avec la tension musicale nécessaire (début sur la cinquième temps du compás pour la première falseta, et sur le quatrième temps pour les deux suivantes). La première falseta est construite sur une séquence d’accords très souvent utilisée à l’époque par Pepe Habichuela, dans ses "toques por medio" : Bb Maj. (barré III) - Ab Maj. (barré I) - G min - A Maj. L’accord de Ab Maj. est dès lors souvent substitué à celui de Bb Maj pour la cadence flamenca II - I (demi-ton ascendant au lieu du demi-ton descendant traditionnel : voir aussi le troisième compás de la deuxième falseta, qui rappelle aussi le style d’ Enrique Melchor). La deuxième falseta est harmoniquement plus originale. Elle commence en mode flamenco de Ré, sur son deuxième degré Eb Maj. A la fin du deuxième compás, la suspension harmonique sur l’accord de Eb Maj. (jusqu’au deuxième temps du compás suivant, marqué par un "golpe"), est une subtile réminiscence du style de Niño Ricardo. Le même accord est ensuite utilisé pour une cadence intermédiaire V - I vers l’accord de Ab Maj., qui nous ramène au mode flamenco de La. Au début de la troisième falseta, le motif mélodique suggère un "cambio" dans la tonalité de Ré Majeur, avant un retour au mode flamenco de La par l’accord de Bb Maj. . Le "remate" conclusif est cette fois un hommage au style de Sabicas.

Le CD

Après un premier disque très marqué par l’influence de son oncle et premier professeur, Pedro Soler, (et donc par les styles de Perico el del Lunar et de Ramón Montoya), Vicente Pradal dédie "Ida y vuelta" à Pepe Habichuela, son mentor du moment. L’enseignement du maître est sans doute la base d’une série de belles compositions qui traduisent en mélodies originales son langage harmonique et rythmique : Granaína, Fandangos de Huelva, Bulerías, Tangos, et Siguiriya. Le programme est complété par deux thèmes accrocheurs (Rumba et Colombiana), et par d’élégantes Sevillanas chantées par José Montealegre, sur un poème de Manuel Machado. On notera aussi la précieuse collaboration de Salvador Paterna pour les arrangements, et pour des parties de laud dont la qualité dépasse de loin le simple effet de couleur sonore auquel cet instrument restait jusqu’ alors cantonné, même en Espagne. Vicente Pradal reviendra ensuite à un jeu plus traditionnel, le temps d’un enregistrement public, "Amanecer". Depuis il a quelque peu délaissé la guitare pour se consacrer à la composition d’ "oratorios flamencos", notamment sur des poèmes de Saint Jean de la Croix ("Noche oscura", 1994), et de Federico García Lorca ( "Llanto por Ignacio Sánchez Mejías", 1998 ; "Romancero gitano", 2004).

Vicente Pradal

Discographie sélective :

"Guitarra flamenca" : LP Revolum REV 014

"Ida y vuelta" : LP Scalen / Ariane ARI 133 / SCA 290 (réédition CD)

"Amanecer" : LP Dionysos DI 3001

"Llanto por Ignacio Sánchez Mejías" : CD Virgin Classics 7243 5 45717 2

Claude Worms

La partition :

JPG - 349.9 ko
Al alma (1)
Partition al alma - page 1

JPG - 341.6 ko
Al alma (2)
Partition al alma - page 2

JPG - 325.6 ko
Al alma (3)
Partition al alma - page 3

Galerie sonore

Siguiriya de Vicente Pradal : falsetas 1 et 2

Siguiriya de Vicente Pradal : falseta 3

NB : Extraits de moins d’une minute. Nous prions les artistes ou les labels qui ne souhaiteraient pas que les fichiers Mp3 soient inclus dans cet article, de nous contacter le plus rapidement possible. Nous les retirerons immédiatement.


Falsetas 1 et 2
Falseta 3




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 4906252

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics