Editorial

Le magazine des flamencos : portraits, spectacles & actualités

Articles les plus récents

Louis Winsberg : "For Paco" / Pierre Bertrand : "Joy"

jeudi 8 décembre 2016 par Claude Worms
Flamenco - Jazz, Jazz - Flamenco... L’intérêt des musiciens de jazz pour le flamenco ne date pas d’hier. Mais, quels que soient le génie de Gil Evans, Miles Davis ou John Coltrane, et la beauté de "Flamenco sketches" (“Kind of blue"), "Saeta", "Soleá" ("Sketches of Spain"), "Olé"..., force est de constater que l’inspiration flamenca y est réduite à l’utilisation du "mode phrygien majeur", et à quelques effets de coloration sonore dans le cas des guitaristes - le "Lotus land" de Cyril Scott arrangé par Gil Evans (Kenny Burrell : "Guitar forms") ou les parties de guitare de Jay Berliner pour "The black saint and the sinner lady" de Charlie Mingus. Or, depuis que les fameux douze temps sont tombés dans le domaine public et font partie du bagage de tout "world-musicien-actuel" qui se respecte, les liens entre les deux genres musicaux se sont singulièrement resserrés, les flamencos prenant goût au (...) > suite

De Gaspar Sanz à Charlie Parker : la bulería dans tous ses états (III)

mardi 29 novembre 2016 par Claude Worms
Au tournant des années 1970 - 1980, la bulería est l’un des principaux vecteurs d’un "cross-over" qui élargit l’audience du flamenco bien au-delà du milieu des "aficionados". Dès lors, elles ne cessera plus de se nourrir des genres musicaux les plus divers > suite

Blues et flamenco (12)

Caractéristiques musicales (seconde partie)
lundi 28 novembre 2016 par Patrice Champarou
Les aspects mélodiques du blues et du flamenco sont certainement plus difficiles à appréhender que les rythmes et les structures. Du point de vue de la description, les limites de la « tonalité » classique sont facilement contournables, mais les fluctuations de la voix humaine, les mélismes et les altérations microtonales semblent échapper à toute notation. Il est donc légitime de se demander si ces éléments expressifs, tout aussi caractéristiques du genre musical que les critères de sonorité ou de métrique, sont à proprement parler des « ornements » ou relèvent d’un autre système musical. > suite

De Gaspar Sanz à Charlie Parker : la bulería dans tous ses états (II)

dimanche 27 novembre 2016 par Claude Worms
A partir des années 1930, le compás de la bulería (ou plutôt les compases, car il en existe plusieurs - cf. la première partie de cet article) est définitivement codifié. Dès lors, la bulería se diversifie en styles plus ou moins nettement identifiables (Cádiz, Jerez, Málaga, Sevilla...) malgré de nombreux échanges de répertoires et de "manières vocales" entre cantaor(a)es professionnels. > suite

De Gaspar Sanz à Charlie Parker : la bulería dans tous ses états (I)

jeudi 17 novembre 2016 par Claude Worms
Longtemps considérée comme marginale, récréative et pour tout dire tout juste bonne à chauffer l’ambiance d’une "fin de fiesta", la bulería est devenue le symbole universel du flamenco et de ses multiples expériences de "fusion", de la musique baroque (jácara por bulería) au funk (Ojos de Brujo)... > suite

Rocío Molina : "Caída del cielo"

dimanche 6 novembre 2016 par Nicolas Villodre
Rocío Molina : "Caída del cielo" - Théâtre de Chaillot (Paris), du 3 au 11 novembre 2016. > suite

Blues et flamenco (11)

Caractéristiques musicales - 1ère partie
mardi 25 octobre 2016 par Patrice Champarou
Les parallèles que nous avons tenté d’établir jusqu’à présent concernaient davantage le contexte historique, social ou culturel du blues et du flamenco que les formes musicales elles-mêmes. Leurs caractéristiques les plus évidentes telles que les rythmes, les modes ou les structures sont si dissemblables, et si étroitement liées à leur environnement respectif que tout rapprochement pourrait sembler inutile. Mais dans le même temps, le blues et le flamenco se démarquent tout autant du creuset folklorique (andalou ou américain) où ils ont pris forme que de la musique savante. Ce point commun, qui a amené certains auteurs à parler de « contre-esthétique » ou même de « contre-culture », ne repose pas uniquement sur une attitude ou une subjectivité, il se traduit musicalement par des traits singuliers, des caractéristiques que l’approche occidentale a coutume de négliger ou qui, pour reprendre l’expression de (...) > suite

Entretien avec Sara Baras

mercredi 12 octobre 2016 par Anne-Marie Virelizier
Au cours de sa brève existence, la revue Flamenco Magazine, dont Flamencoweb est l’héritier, a publié une série d’entretiens dont la plupart, nous semble-t’il, n’ont rien perdu de leur intérêt une décennie plus tard. Nous les proposons donc à nos lectrices et lecteurs Sara Baras - entretien réalisé par Anne-Marie Virelizier, à l’occasion des représentations de "Sueños" à l’Odyssud de Toulouse Blagnac (du 27 au 29 septembre 2005), et trois mois avant la création de "Sabores" au Théâtre des Champs-Elysées - publication dans le numéro 3 de Flamenco Magazine (novembre / décembre 2005) > suite

Hommage à Gabriel Moreno

Sa discographie Hispavox : 1967 - 1973
lundi 10 octobre 2016 par Claude Worms
Il arrive hélas que les aficionados aient la mémoire courte. On n’entend plus guère parler de Gabriel Moreno, l’un des grands cantaores contemporains, que les jeunes artistes du début du XXIème siècle tiennent pourtant en grande estime (Laura Vital, Rocío Márquez...). Cantaor pour cantaor(a)es ? Deux récentes rééditions, qui ont le mérite d’exister malgré leurs nombreux défauts, nous donnent l’occasion de revenir sur sa brillante discographie sur le label Hispavox. > suite

Niño Ricardo : "Rocieras mañaneras" (alegrías)

mercredi 5 octobre 2016 par Claude Worms
Transcription intégrale de la composition de Niño Ricardo > suite

Todo en español
Agenda des spectacles





Dessins, peintures et sculptures de Miguel Alcala



Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 3911042

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics