Pepe Carmona "Habichuela" (8) : "Hondo" (taranta)

mercredi 26 mai 2021 par Claude Worms

Transcription intégrale de la composition de Pepe Carmona "Habichuela".

La discographie de Pepe Carmona "Habichuela" ne comporte que six "toques libres" :

• deux granaínas : "Mi tierra" (album "A Mandeli" – Nuevos Medios, 1983) ; "Yesqueros" (album "Hands", avec le contrebassiste Dave Holland – Dare 2 Records / Universal, 2010).

• deux tarantas : "Hondo" (album "Habichuela en rama" – Nuevos Medios, 1997) ; "Camarón" – album "Hands" – Dare 2 Records / Universal, 2010).

• une rondeña : "Canta la guitarra" (album "Habichuela en rama" – Nuevos Medios,
1997).

• une malagueña : "Se la llevó Dios" (album "Yerbagüena", avec le Bollywood Srings Band – Nuevos Medios, 2001). Encore s’agit-t-il en fait de l’accompagnement "por granaína" d’un cante d’Enrique Morente (malagueña del Mellizo).

"Mi tierra" et "Canta la guitarra" ayant déjà été excellemment transcrits par Alain Faucher (recueil "Esencias", Affédis, 1997), nous n’inclurons dans notre anthologie que la taranta "Hondo". Pour ce type de palos, les compositions de Pepe Carmona "Habichuela" font constamment référence au cante, sans jamais toutefois le paraphraser stérilement. Certaines des falsetas en arpèges présentent des réminiscences subliminales et réactualisées de l’antique accompagnement "rubato quasi abandolao" (mesures à 6/8 – page 4, deux derniers systèmes et page 5, deux premiers systèmes), un procédé qu’il avait commencé à expérimenter dès l’ "Homenaje a D. Antonio Chacón" d’Enrique Morente (deux LPs Hispavox, 1977). On trouvera également à quatre reprises des rappels du balancement binaire propre au taranto, dont trois paseos en rasgueados (passages notés à 2/4), avec notamment une relecture intéressante de la cadence G-D7/A-C#7/G#-F# popularisée par Perico "el del Lunar" : les premiers renversements des accords de septième, soit G-D7/F#-C#7/E#-F# lui donnent une toute autre couleur, sur une basse chromatique descendante (page 9, deuxième système).

La figuration des modèles mélodiques du cante est limitée à quelques effleurements subtilement évocateurs, par de brefs motifs transposés sur des marches harmoniques, à la manière des questions/réponses du duo voix/guitare (exemple sur une séquence A(#11) - G(#11) - F#(b9), page 2, dernier système et page 3, premier système). Enfin, les modulations vers le mode flamenco sur Sol# , "por minera",( page 6, trois derniers systèmes et, plus fugacement, page 8, deuxième système et page 9, premier système) sont des gestes expressifs d’autant plus fulgurants que rien ne les laisse prévoir au sein de trames harmoniques résolument traditionnelles.

Autres compositions de Pepe Carmona "Habichuela" disponibles sur Flamencoweb :

"A mi Manuel" (soleá)

"Remate" (soleá por bulería)

"Resuene" (soleá)

Siguiriya

Soleá

Alegría (Mi majeur)

Bulería por taranta

Transcription (Claude Worms)

"Hondo" / page 1
"Hondo" / page 2
"Hondo" / page 3
"Hondo" / page 4
"Hondo" / page 5
"Hondo" / page 6
"Hondo" / page 7
"Hondo" / page 8
"Hondo" / page 9
"Hondo" / page 10
"Hondo" / page 11
"Hondo" / page 12
"Hondo" / page 13
"Hondo" (taranta)

"Hondo" / page 9
"Hondo" / page 8
"Hondo" / page 7
"Hondo" / page 6
"Hondo" / page 5
"Hondo" / page 4
"Hondo" / page 3
"Hondo" / page 2
"Hondo" / page 1
"Hondo" (taranta)
"Hondo" / page 10
"Hondo" / page 11
"Hondo" / page 12
"Hondo" / page 13




Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | info visites 11642312

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics