José Antonio Ródriguez : "Córdoba...en el tiempo"

dimanche 7 octobre 2007 par Claude Worms

CD + DVD Universal 060251 731 7628

"Córdoba...en el tiempo" présente des versions captées en concert de compositions des deux précédents albums de José Antonio Ródriguez ("Manhattan de La Frontera" / BMG ; et "La leyenda" / Villamúsica), avec des arrangements et des titres différents des originaux (la Soleá por Bulería "Alminares" sous le titre "Alquimía" ; les "Tangos de leyenda" devenus "El Pozanco" ; "Paisaje" pour "Ensueño"...). Disque très estimable, réalisé par des professionnels de haut niveau, mais...

Comment expliquer la perplexité du chroniqueur, et son attention distraite dès la première plage ? Lassitude (trop de disques)... ? Sans doute, mais aussi l’uniformité préoccupante des enregistrements de guitare flamenca de ces dernières années, que l’on peut résumer à trois constantes :

_ Des programmes limités (plus encore que pour le cante) à quelques formes a compás : Tangos, Rumbas, Bulerías (ou Jaleos), Alegrías, et Soleá por Bulería. Il semble que les guitaristes soient de plus en plus allergiques aux tempi lents ou modérés : seule une longue et belle Taranta fait ici exception à cette règle.

_ Le calibrage standardisé de la conception des pièces et de leur production. Le plan d’ensemble rituel peut se résumer ainsi : introduction ad lib. (dans le cas d’une introduction du cante, on aura invariablement un récitatif commençant dans les graves, et montant par paliers vers le registre aigu. Cf, ici, la Soleá por Bulería) ; transition en arpèges ; développement a compás ; coda accelerando, sur la même forme ou une forme apparentée (des Tangos vers la Rumba ou les Tanguillos ; des Alegrías ou de la Soleá vers les Bulerías...). La production recourt systématiquement à une réverbération envahissante, la guitare flamenca sonnant plus ou moins comme une guitare électro-acoustique (mais j’admettrais volontiers que cette réticence tienne à une allergie personnelle...)

_ Surtout, l’ invention mélodique tend à être détruite par la gratuité de la recherche harmonique, et de contretemps et syncopes permanentes dont le seul objectif semble être de nous administrer la preuve de la virtuosité des musiciens. Or, il nous semble que le phrasé devrait au contraire jaillir des idées mélodiques, que l’ harmonisation devrait mettre discrètement en valeur (tant il est vrai qu’ une bonne harmonisation est une harmonisation que l’ on ne remarque pas). "Canta Ramón, canta" : ce "jaleo" adressé à Ramón Montoya est la leçon constante des maîtres du genre, de Ramón Montoya, Niño Ricardo, et Sabicas, à Manolo Sanlúcar, Paco de Lucía (période "classique"), ou Rafael Riqueni. De plus, la deconstruction rythmique tend à rendre les compás de plus en plus indiscernables : s’ils restent naturellement mathématiquement exacts, leurs profils métriques tendent à se dissoudre et à perdre leur individualité, au moins pour l’auditeur moyen, auquel pourtant l’ on s’ adresse. Ce rôle était traditionnellement dévolu au cantaor, en référence au cadre fourni par le guitariste : or, le cadre disparait, dès lors que tous les musiciens pratiquent tous la même destructuration.

Il en résulte un flux musical continu menacé de vacuité, certes agréable et impeccablement réalisé, une sorte d’ "easy listening" de luxe. Mais est-ce vraiment là ce que nous attendons du flamenco ?

Ces quelques remarques ne remettent nullement en cause le travail et le grand talent de José Antonio Ródriguez, pas plus que ceux de son groupe, au demeurant d’une grande homogénéité, et formé d’ excellents musiciens. Elles ne portent que sur des options musicales qui me sont personnelles, et donc discutables. Les tenants de cette tendance esthétique de la guitare flamenca contemporaine trouveront amplement, dans "Córdoba...en el tiempo", de quoi faire leur bonheur.

Claude Worms

Galerie sonore

"A Cobitos" (Taranta) : José Antonio Rodríguez (composition et guitare)


"A Cobitos"




Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 8085006

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics