Articles les plus récents

Pedro Soler : Siguiriya

vendredi 21 décembre 2007 par Claude Worms
Extrait du CD "Sombras" : Al Sur ALCD 106 (1992) > suite

Kiko Ruiz : Alegrías

"Azulejo"
samedi 15 décembre 2007 par Claude Worms
Extrait du CD "Cuerda y madera" : Scalen / D-Noise DN 01 (1998) > suite

Antonio Negro : Bulerías

"Las parlanchinas"
jeudi 13 décembre 2007 par Claude Worms
Extrait du LP "Ornachuelo" : Sapem SAP 231 (1980) > suite

"Ande vamos" 1

"Sur un air d’ accordéon"
samedi 8 décembre 2007 par Miguel Alcala
"Ande vamos" : "Où on va", formule rituelle de ceux qui cherchent sans le chercher l’ endroit où le chien noir du flamenco va se gratter les puces. Miguel Alcala > suite

Esperanza Fernández : "Recuerdos" / Capullo de Jerez : "Flor y canela"

mercredi 5 décembre 2007 par Louis-Julien Nicolaou
Esperanza Fernández : "Recuerdos" Discmedi Blau 2007 Capullo de Jerez : "Flor y canela" Flamenco en el foro 2007 > suite

La Granaína

samedi 1er décembre 2007 par Claude Worms
Le cante por Granaína La Granaína fait partie du groupe des Fandangos, et a suivi un processus évolutif similaire à celui des Malagueñas et des Cantes de Minas (Taranta, Cartagenera, Minera...). Elle est issue des Fandangos populaires de Grenade, accompagnés traditionnellement sur un rythme de Verdial, en rasgueados ininterrompus et sur un tempo enlevé ("Fandangos corridos"). A la fin du XIXème siècle, des cantaores ont commencé à enrichir et à orner les mélodies populaires, ce qui impliqua un ralentissement du tempo, sans que le rythme en soit modifié : les plus connus sont África Vásquez "La Peza"(on lui attribue la letra : "Viva Graná que es mi tierra" ; cf : ci-dessous), Paco el del Gas, et Frasquito Yerbabuena(1883 / 1944), dont nous avons conservé le cante (cf : galerie sonore). Antonio Chacón (1869 / 1929) eut sur la genèse des Granaínas actuelles une influence déterminante, plus encore que (...) > suite

"Larachí flamenca"

Maison des Cultures du Monde (Paris) : 23 et 24 novembre 2007
jeudi 29 novembre 2007 par Maguy Naïmi
Vendredi 23 novembre : Leonor Leal (baile) / Jesús Corbacho et Moi de Morón (cante) / José Luis Rodríguez et Tino van der Sman (guitare). Samedi 24 novembre : Ana Morales et David Pérez (baile) / Rosario Amador et Miguel Rosendo (cante) / Oscar Lagos et José Acedo (guitare). Comptes rendus, interviews, derniers CDs de José Luis Rodríguez et Tino van der Sman. > suite

Serge Lopez : "Recuerdos de Juan Luis"

vendredi 23 novembre 2007 par Claude Worms
Extrait du CD "Mil colores" : Célia / Musidisc 175312 > suite

Niño Josele

mardi 20 novembre 2007 par Claude Worms
Juan José Heredia Heredia "Niño Josele" est né à Almería en 1974. Son père José María Heredia Torres "Josele" est lui-même guitariste, et héritier d’ une longue tradition guitaristique issue des quartiers gitans de La Chanca et La Pescadería, dont relèvent également Niño Miguel et Tomatito. C ’est d’ ailleurs avec son père, puis avec Tomatito, qu ’il a appris la guitare flamenca. Il a collaboré avec de nombreux cantaores, notamment Pepe de Lucía, Remedios Amaya, Montse Cortés, José Luis Gómez, El Cigala, Duquende, et Enrique Morente (avec ce dernier, pour un remarquable enregistrement : "El pequeño reloj" ; EMI), et a participé épisodiquement aux tournées des groupes de Tomatito et de Paco de Lucía. Lauréat du "Concurso de jóvenes intérpretes" (Biennale de Séville, 1996), il s’ est depuis consacré prioritairement à sa carrière de concertiste soliste. Perfectionniste, Niño Josele prend le temps de mûrir (...) > suite

Arcángel : "Ropavieja" / Miguel Poveda : "Tierra de calma"

mardi 20 novembre 2007 par Louis-Julien Nicolaou
Arcángel : Senador (2006) Miguel Poveda : Discmedi Blau (2006) > suite

Todo en español
Agenda des spectacles





Dessins, peintures et sculptures de Miguel Alcala



Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 6636462

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics